Notre histoire

Pour mieux comprendre les tenant et aboutissant de nos dĂ©marches vous trouverez Ă©galement ici l’historique du dĂ©veloppement de nos programmes et actions ainsi que des images des activitĂ©s de terrain.

Préserver la biodiversité

La prĂ©servation de la biodiversitĂ© est une urgence planĂ©taire au mĂŞme titre que le changement climatique. Pour agir de façon pertinente l’accès aux donnĂ©es de chacun est prioritaire ainsi que la communication sur ce qui est fait.

Rapports et Ă©tudes

Vous trouverez ici les rapports disponibles des études réalisées sur la faune, la flore, le développement agricole, la santé et les approches anthropologiques de déveoppement.

Historique

Le fondateur de L’Homme et l’Environnement a crĂ©Ă© l’organisation en 1993 après avoir travaillĂ© comme expert pour les Nations Unies et fait le constat de la limite opĂ©rationnelle des mĂ©ga institutions mais aussi des potentiels de changer les choses.

Dans un pays aussi riche en biodiversitĂ© que Madagascar mais avec des populations rurales si pauvre il Ă©tait clair qu’il fallait travailler Ă  la valorisation Ă©conomique des ressources naturelles pour motiver Ă  leur gestion durable et de fait de motiver Ă  leur conservation. Les Ă©quipes de l’ONG ont travaillĂ© dans un premier temps pendant plusieurs annĂ©es Ă  la comprĂ©hension des problĂ©matiques et Ă  l’Ă©tude des potentiels des mise en oeuvre de programme sur l’ensemble de Madagascar.

IntĂ©ressĂ©es par les premiers travaux et la perspective de pourvoir lier lutte contre la pauvretĂ© et conservation de l’Environnement, d’importantes institutions ont financĂ© ces travaux (CoopĂ©ration AmĂ©ricaine, PNUD, FAO, CoopĂ©ration Suisse et Française, UICN, l’Alliance Mondiale pour la Nature, etc.). Le travail a Ă©tĂ© menĂ©e en consultation avec la Direction de la gestion des ressources forestière et l’Office National de l’Environnement de Madagascar dans le cadre de ses dĂ©veloppement de stratĂ©gie environnementale.

Ă€ la toute fin des annĂ©es 1990 il est apparu que si les recomandations apparraissaient intĂ©ressantes aux bailleurs de fonds et aux grandes ONG internationales, aucune n’Ă©taient prètes Ă  collaborer suffisament pour mettre en oeuvre des approches holistiques et de chercher Ă  comprendre les modalitĂ©s complexes de valorisation Ă©conomiques des ressources naturelles qui puissent servir durablement les communautĂ©s locales et la conservation.

C’est ainsi qu’en entendant par un biologiste que la forĂŞt de Vohimana (non protĂ©gĂ©e bien qu’incroyablement riche en espèces) allait dispara$itre incessament Ă  cause de la dĂ©forestation liĂ©e Ă  la pauvretĂ© que les Ă©quipes de l’ONG ont dĂ©cidĂ© de relever le dĂ©fi d’inverser les tendances. L’ONG a proposer au gouvernement malgache de lui laisser dĂ©velopper sur la zone un programme de conservation en collaboration avec les communautĂ©s locales. Les autoritĂ©s ont ainsi en 2001 attribuer un contrat de gestion Ă  l’ONG pour qu’elle puisse y dĂ©velopper un programme de conservation suivant un cahier des charges d’engagement.

Galerie photos

Madagascar

Sénégal

Cameroun

L’approche philosophique

Autonomisation

Aller sur le terrain

Burkina Faso

Nicaragua

Tanzanie

Les associations

Les bailleurs

S’impliquer