McDonald’s : voilà une entreprise qui a décidé de lancer une offensive sur les médias sociaux. Forte de son cheptel de plus de 300 000 followers sur Twitter et 13,8 millions de fans sur Facebook, la direction de la branche social media de McDo – sous l’égide de son directeur Rick Wion – a décidé de donner la parole à ces fameux followers en imaginant (ce qui est, comme toute, parfaitement compréhensible) que les followers twitteraient à la gloire de McDo.

Résultat : une grande baffe !

Une campagne lancée aux USA proposait un hashtag sur lequel les clients McDo pouvaient twitter leurs expériences heureuses chez McDonald’s. Le hashtag #McDStories devait permettre de récolter un ensemble de publications positives pour la marque, créant ainsi un buzz relayé par les followers et en attirant de nouveaux. Que nenni ! Les messages à l’encontre de la marque se sont multipliés : attaques sur le nombre de calories (“comment se fait-il que l’air empeste les frites à deux pâtés de maison autour d’un McDo ? On doit probablement prendre du poids rien qu’en passant par là”), les odeurs pas toujours très appétissantes ‘(“mes souvenirs en entrant dans un McDonald’s : la sensation d’inspirer profondément au-dessus d’une boîte de nourriture pour chien fraîchement ouverte”), l’hygiène très relative (‘’Une fois, j’ai trouvé un ongle dans mon Big Mac”), etc.

McDStories 1Malgré l’ampleur de sa communauté sur les réseaux sociaux, McDonald’s s’est offert une contre-publicité de taille en cherchant à la faire fructifier. Une initiative qui risque de coûter cher à Rick Wion qui n’a visiblement pas encore totalement intégré le fait que le nombre de fans et de followers n’est pas synonyme d’un engagement de leur part. Mieux vaut tester cet engagement au préalable car l’utilisation d’un hashtag de cette façon peut mener loin, et pas toujours là où on l’espérait, comme c’est le cas ici.

Le cas McDo met le doigt sur un constat pourtant évident : l’engagement et la communauté sont deux choses bien différentes et il ne faut prétendre que tous ses fans et followers sont là uniquement par amour de la marque.

Rick Wion n’a pourtant pas baissé les bras suite à cet McDStories 2incident et a rempilé avec un nouveau hashtag : #LittleThings. La thématique ? Lister les petites choses qui nous rendent heureux. Comme, par exemple (tweet de McDo pour lancer le hashtag) : “pas de ligne d’attente à la banque, un crédit d’impôts important & ces frites en plus au fond du sac. Quelles sont les #PetitesChoses (#LittleThings)qui vous rendent heureux ?”. Une idée pas si mauvaise… si le hashtag n’avait pas déjà été utilisé pour une autre campagne par Double Tree by Hilton.

Peut-être Rick Wion a-t-il besoin de faire une pause..?

Creative Slashers

Author Creative Slashers

More posts by Creative Slashers

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply

quatre × trois =