was successfully added to your cart.

C’est l’annonce de la semaine : Facebook lance son Search Graph, avec de nouvelles fonctionnalités de recherche supposément sensées revenir aux basiques du réseau social : créer un lien entre les personnes. Ainsi, la recherche va prendre plus d’ampleur à la fois sur la page, mais aussi dans les résultats et la manière et les afficher. Première conséquence : une monétisation de la recherche et un coût pour les personnes / entreprises / organisations souhaitant apparaître dans les premiers résultats. Voilà qui ressemble beaucoup à de l’AdWords

Le partenariat entre Facebook et Bing, le moteur de recherche de Microsoft, n’est pas étranger à cette évolution (ou serait-ce plutôt l’inverse..?). Tout est finalement question de sous, même si rares sont les naïfs qui croyaient encore qu’on s’occupait avant tout d’améliorer leur expérience utilisateur. Facebook a donc décidé d’engendrer quelques bénéfices supplémentaires en profitant des recherches de ses membres. Ou comment monnayer un contenu sans en avoir l’air…

Concrètement, comment vont donc se passer les recherches avec le Search Graph ? Et bien, pour faire simple : comme une recherche Google (qui n’a pas été finalement retenu à cause de sa politique de confidentialité – c’est un comble !!!). Les résultats correspondant à la recherche seront affichés avec, dans les premiers résultats, les liens sponsorisés. Donc, même si vous recherchez un restaurant que l’un de vos amis a aimé, vous risquez de vous trouvez nez à nez avec un restaurant que personne n’aura testé (ou pire, que l’un de vos amis aura ouvertement détesté), mais qui aura payé pour figurer parmi les résultats. Sympa, non ? Nous parlions donc de créer du lien

Mais Facebook va plus loin. Imaginez plutôt : un réseau riche de millions de profils, donc certains affichant leurs préférences sexuelles et leur statut… Ca fait tilt..? Avoir ces informations est une manne pour lancer un service de rencontres… Sauf que Facebook n’a pas (pour le moment) vocation à concurrencer Meetic and Co. En revanche, il serait bien dommage de passer à côté de revenus supplémentaires et c’est là que Facebook fait fort. En prévision : la possibilité de rechercher les personnes qui correspondent à votre type. Jusque-là, pas grand-chose à redire (quoique…). Mais, si aujourd’hui on ne peut envoyer un message à un inconnu sans risquer de tomber dans son dossier “autres messages” (ceux qu’on ne voit jamais), il serait question de pouvoir payer pour se positionner en premier dans les messages “normaux”. Un peu comme cette pub qui encombre votre boîte aux lettres et dont vous n’avez que faire… Le harcèlement n’est pas loin…

Bien évidemment, cela est fait pour « créer du lien”, absolument pas dans une vulgaire démarche pécuniaire. Facebook veut notre bien en mettant à notre portée toutes les infos qui peuvent nous servir (comme, par exemple, une pub pour les chaussures de marche Décathlon quand on cherche des photos de montagne) et ce serait tout de même un monde de reprocher à l’entreprise de vouloir rentrer dans ses frais de développement en taxant au passage les annonceurs ou tout simplement les petits malins qui cherchent à utiliser le réseau social pour faire des rencontres (et donc créer du lien – on y revient)…

Cela étant, la nouveauté la plus visible de la semaine est que désormais les administrateurs de pages publiant une info voient surgir un charmant pop up leur proposant de payer pour assurer une meilleure visibilité à leur publication. Oui, parce que même si on a cliqué “j’aime”, cela ne veut pas dire qu’on souhaite recevoir les infos (ben tiens !), sauf si on le précise (et bien entendu les utilisateurs n’ont que ça à faire, pour toutes les pages qu’ils aiment).

Résumons l’actu Facebook de ce début d’année :

– le Search Graph va permettre à des personnes / entreprises / organisations de mieux nous approcher.

– les infos auxquelles on s’est a priori abonné sont noyées (encore plus qu’avant)

– mais heureusement les publications restent limitées aux personnes avec qui ont les a déjà partagées

Prochaine étape : proposer aux utilisateurs de payer pour ne pas être sollicités ?

Author Creative Slashers

More posts by Creative Slashers

Leave a Reply

5 × trois =