C’est le buzz de la rentrée : IKEA se paie la tête d’Apple dans une pub qui encense le « BookBook« . Un livre, un vrai, fait de pages, relié comme il se doit, sans fil, avec une autonomie infinie, qui se prête, s’échange, se partage à volonté… Un objet dont les caractéristiques feraient rêver les creative technologists d’aujourd’hui qui se doivent de nous imaginer de nouveaux produits toujours plus innovants, toujours plus performants, sans répit.

Alors qu’Apple se fait tirer dessus depuis la Keynote du 9 septembre et l’annonce de prix exorbitant de l’iPhone 6 (voir The Onion), la vraie fausse pub d’IKEA semble être tombée à pic. Imaginée par IKEA Singapour, ce petit bijou d’auto-dérision a séduit la Toile et suscité quelques fous-rires bienvenus à l’approche de la rentrée.

Le succès de cette vidéo qui a vite fait le buzz réside dans un savant équilibre entre codes actuels, tendances fortes et références communes. En effet, les pubs Apple sont reconnaissables entre toutes : elles sont généralement sobres, mettent en avant les caractéristiques simplissimes des produits et leurs performances « pour apporter le meilleur de la technologie dans votre vie de tous les jours ». Un discours rôdé et qui se répète à chaque lancement de produit.

Alors évidemment, quand une marque qui s’oppose en tout point à Apple utilise ces mêmes codes sans pourtant jamais citer la marque à la pomme, l’effet est immédiat. C’est un phénomène facile à comprendre : en faisant appel à nos références (depuis le temps qu’Apple matraque ses codes, ils font désormais partie intégrante de notre univers), IKEA impose la comparaison. Une comparaison bien évidemment inenvisageable de prime abord, si ce n’est que la présentation du BookBook se tient du début à la fin.

Alors, le BookBook, plus séduisant que l’iPhone 6 ? Pas impossible dans le contexte actuel. Même les fans du fruit défendu se posent désormais des questions. Dépenser un SMIC pour un téléphone dont la nouvelle version sortira dans un an, est-ce bien raisonnable ? Au-delà de cette rationalisation de l’acte d’achat coup de cœur, le manque de valeur ajoutée de l’iPhone 6 n’aide pas…

Author Creative Slashers

More posts by Creative Slashers

Leave a Reply

5 × quatre =

Human after all..?