Ça a été la grande nouveauté du début de semaine. Alors que Facebook faisait parler de ses petites nouveautés, MySpace renaissait de ses cendres et s’ouvrait dans sa nouvelle version au grand public. Plus beau, plus intuitif, plus moderne, plus avant-gardiste… Plus TOUT !

Concrètement, les utilisateurs vont tout de même se retrouver face à un gros problème : toutes leurs informations, leurs connexions et leurs messages ont disparu. C’est le revers de la médaille, mais probablement l’occasion de repartir sur des bases saines et de faire le ménage dans tous ces contacts et groupes en devenir qui avaient requis une connexion et que vous n’aviez pas eu le cœur de rembarrer. Au diable les vieilleries, reprenons tout à zéro.

Et il est vrai que cette nouvelle interface est des plus soignées. On voit immédiatement que l’accent est mis sur une utilisation tactile : le scroll horizontal en est la meilleure preuve. MySpace, précurseur des réseaux sociaux, MySpace qui, en son temps, rassemblait pêle-mêle artistes musicaux et graphiques, tendanceurs et inconnus en mal de nouvelles rencontres, remonte en selle et il semblerait que tout ait été pensé pour attirer un maximum de monde.

La rupture avec les réseaux sociaux calqués sur le même modèle que Facebook est flagrante et MySpace semble tenir ses promesses quant à une version réellement pensée de façon innovante. Les diverses images qui tournaient depuis le lancement de la nouvelle plate-forme pour les pros avaient suscité la curiosité de beaucoup. Le voile est enfin levé et il va falloir revoir votre copie : MySpace n’est plus là pour vous permettre de publier vos photos et de les partager avec le reste de la planète, ni pour faciliter les rencontres ; MySpace est là pour changer la donne et propulser les artistes sur le devant de la Toile.

Parmi les avantages de ce redémarrage à partir d’une page blanche, notons la flexibilité des profils. Première nouveauté : alors qu’il était jusqu’à maintenant impossible de modifier son nom d’utilisateur, MySpace a, finalement, modifié cette option. Quant au design, il est plus simple, plus “épuré”, avec uniquement une image de fond modifiable à souhait et moins d’entrées du type lecteur, listes de lecture, intérêts divers et variés, etc. Au final, cette nouvelle version donne envie de s’y mettre et de repenser sa présence web en y incluant de nouveau un profil MySpace.

Long live the new MySpace!

Creative Slashers

Author Creative Slashers

More posts by Creative Slashers

Leave a Reply

quatre × 2 =