16h58 le mercredi 18 janvier 2012. Les clients entreprise Ikea reçoivent un email leur présentant la “nouvelle règlementation du compte client IKEA Entreprises”. Anodin. A priori. Sauf quand le mail est envoyé en copie claire à tous les contacts, diffusant ainsi les adresses mail des clients entreprise les uns aux autres.

Une erreur qui pourrait rapidement provoquer un tollé général. La confidentialité si chère aux internautes, celle qui les pousse à vérifier chaque clause avant de s’inscrire sur un site, celle-là même qu’on défend bec et ongles lorsque des sites cherchent à vendre les informations de leurs clients, est tout à coup bafouée.

Sans nul doute, cette erreur n’est, justement, qu’une erreur. Toujours est-il qu’on pourrait s’attendre, de la part d’une entreprise comme Ikea, à un peu plus de rigueur concernant les mailings. Alors que La Redoute a essuyé les premiers coups d’erreurs sur son site en ce début d’année sans pour autant en récolter un bad buzz criant (dont je reparlerai dans un autre article), Ikea risque de souffrir bien plus de cette faute qui touche directement ses clients. On n’est plus ici dans une logique d’atteinte à l’image de la marque, mais bien dans une logique de protection des données clients. Une nuance qui va faire la différence.

Petit conseil aux malheureux destinataires : si vous voulez une vengeance bien mesquine, répondez au mail ; avec le nombre d’adresses (plusieurs centaines), ça devait leur faire chaud au cœur de récolter une telle attention de leurs clients.

Creative Slashers

Author Creative Slashers

More posts by Creative Slashers

Leave a Reply

19 − quatorze =