was successfully added to your cart.

Que se passe-t-il quand un gamin de 11 ans au QI de 147 se fait éjecter de Facebook pour la seconde fois ? Il crée son propre réseau à destination des “pre-teen”, tout simplement. Ainsi est né GromSocial, le réseau qui fait parler de lui chez les jeunes et leurs parents.

L’histoire est simple et le concept encore plus. Zach Marks, se fait choper par son père en train de chatter avec d’autres enfants, voire des adultes, en utilisant un langage parfois “inapproprié”. C’en est trop pour le père qui supprime le compte de son fils.. Une fois… Puis une seconde. Zach n’entend pas en rester là et demande l’autorisation à son père de créer son propre réseau, sécurisé et adapté aux enfants. Après seulement quatre mois, Zach présente le projet à son père. Le niveau est tel que toute la famille s’investit pour promouvoir le réseau auprès de leurs amis, mais aussi des écoles.

Le principe de GromSocial est très simple : les inscriptions ne se font qu’avec l’accord des parents qui peuvent d’ailleurs surveiller les relations de leurs enfants. Pour aller plus loin dans le stéréotype du réseau sécuritaire, des vidéos éducatives sont mises en ligne, des sections anti-tabac, anti-drogue, etc. ont été créées et les enfants sont encouragés à partager en toute sécurité.

Le succès ne s’est pas fait attendre et GromSocial a très vite suscité l’intérêt de spécialistes. La famille Marks, sentant le bon filon, a choisi des partenaires pour l’aider à développer le réseau. Aujourd’hui, plus de 25 000 visiteurs venus des Etats-Unis, mais également d’Australie, d’Indonésie ou encore de Chine, de Russie et d’Europe témoignent de la croissance de ce qui n’était au départ que le projet d’un enfant qui se sentait brimé.