Les publicités sur le web se doivent de se faire remarquer. C’est basique, c’est comme ça que ça fonctionne, et plus qu’ailleurs le décalage prévaut. On ne s’adresse pas ici à Madame Michu, ménagère de moins de 50 ans accro aux pubs pour la lessive qui lave plus blanc et le détachant qui élimine sans frotter, mais à une audience on ne peut plus hétéroclite abonnée aux vidéos virales et autres perles venues du web.

Alors quand le géant Google veut nous vendre sa plate-forme GooglePlay, ce n’est pas avec du bas de gamme, du simplissime, ni même de l’évident. Non, c’est avec de l’humour, du recherché, du décalé sévère qui pourtant garde une certaine dose de vieillot pas dénué de charme. Le professeur Google n’est pas sans nous rappeler ce cher Doc de Retour vers le futur, gentil scientifique un peu borderline aux idées savamment saugrenues.

Bref, cette pub destinée à nous faire comprendre les vases communicants existant entre les différents supports multimédia que nous affectionnons tant (portable, smartphone, tablette, et même ordinateur de bureau) et GooglePlay est plutôt bien fichue, voire carrément bien pensée. Il fallait oser nous mettre tout ça dans des éprouvettes, à l’ancienne, pour un produit qui, justement, vit de la dématérialisation ! Bien vu, Galak, comme dirait l’autre…

Creative Slashers

Author Creative Slashers

More posts by Creative Slashers

Leave a Reply

17 − quinze =