La réalité virtuelle, on en parle, on en parle, mais hormis quelques vidéos qui viennent nourrir nos fils d’actu, on n’en a pas encore bien vu le bout de la queue… Pourtant, c’est chose faite, et, contre toute attente, par une marque qui n’a rien de technologique.

Vendredi 19 juin, l’équipe de Creative Slashers a eu l’occasion de tester l’oculus rift chez Dior au Bon marché. La marque a su saisir l’occasion de se lancer avec une immersion totale dans le backstage de ses défilés. Et, pour ne pas effrayer les potentielles clientes techno-addicts, ce ne sont pas les collections qui ont été mises à l’honneur, mais le maquillage.

L’expérience en tant que telle est déjà bluffante, mais le fait que ce soit Dior qui s’y colle en dit long. Décryptage du phénomène qui risque de faire des petits :

  • Entrez dans la danse :
    Vous rêviez d’aller voir ce qui se passe derrière le rideau avant que les mannequins n’entrent sur le podium ? Dior vous y invite. Et pas n’importe comment : via l’oculus rift. Que celles qui préfèrent les jeux vidéo à l’ombre à paupière soient les bienvenues : si la démonstration se fait sur le stand de maquillage, c’est bien l’expérience qui est mise en avant… Ou comment attirer un public qui ne fait pas partie de la communauté…
  • Touchez des yeux, pas du doigt :
    Une fois le casque installé, impossible de ne pas se faire prendre. Regardez devant, sur les côtés, derrière vous, au sol, au plafond… le backstage comme si vous y étiez, à visiter sans modération. Unique frustration : ne pas pouvoir toucher les pots de maquillage qui s’alignent sur les tables.
  • De l’image à la texture :
    La visite est somme toute assez rapide, mais le rendu est impressionnant. Même les hommes se prennent au jeu alors qu’il ne s’agit pas vraiment de leur domaine (en tout cas, pas celui qui nous accompagnait). Et pour celles qui auraient envie de savoir ce que ça fait de toucher les images, rien de plus simple : vous n’avez qu’à tendre la main pour toucher les fards, crayons, fonds de teint et autres mascaras du stand.

Verdict : trois testeurs, trois succès. L’oculus rift de Dior montre à quel point la réalité virtuelle peut entrer dans nos vies sans pour autant s’adresser uniquement aux technophiles. Il s’agit ici non pas de nous faire entrer dans un jeu ou dans un monde fantaisiste ou futuriste, mais de visiter les coulisses de ce qui se passe, réellement, lors des défilés. Réunir cosméto et réalité virtuelle, il fallait y penser. Dior l’a fait et c’est réussi ! On attend juste la suite…

Author Creative Slashers

More posts by Creative Slashers

Leave a Reply

19 + 10 =

Human after all..?